Accueil Vernissage Vernissage de « Amen », la première exposition personnelle, du photographe Amine Landoulsi

Vernissage de « Amen », la première exposition personnelle, du photographe Amine Landoulsi

5 min lues
0
0
1,140

La Maison de l’Image a le plaisir de vous inviter, le jeudi 22 février 2018 à partir de 18h au vernissage de « Amen », la première exposition personnelle, du photographe Amine Landoulsi« Amen », première d’une série d’expositions programmées à la Maison de l’Image cette année, propose aux visiteurs de découvrir le travail réalisé par Amine Landoulsi durant 7 ans.

« 2011- 2018, le bruit et la rumeur glissant sur les images d’Amine Landousi, ne semblent pas s’y accrocher. Au plus près des tensions et des revirements qui rythment la transition politique tunisienne, Landoulsi nous livre des photographies paradoxalement calmes et retenues. Comme s’il avait un casque sur les oreilles, il arpente la rue et les bureaux feutrés du pouvoir, en quête de visions fertiles. Pour raconter la vie et la mort d’une « révolution », pour tenter de représenter le complexe miroir aux alouettes, ce sont les conversations intérieures qu’il choisit de capturer. S’extrayant de l’excitation ambiante, il saisit les murmures, les entre-temps, les à-côtés. Il sait qu’au cœur de ces espaces et de ces moments intermédiaires se logent les véritables passions, les motivations profondes et secrètes de chacun.

Ceci l’engage naturellement sur une autre voie que celle du pur photojournalisme; le corpus d’images soigneusement sélectionné par l’artiste ne constitue plus une chronologie mais bien une synthèse. Une synthèse de sept années sur le terrain à documenter dans la durée les antagonismes et les solidarités en présence. Sept années à dévoiler les contradictions d’une société dont les composantes morcelées expriment des aspirations si contradictoires qu’on ne peut la considérer dans son entièreté. Ces photographies peuvent être contemplées une à une, mais ainsi rassemblées, elles forment un polyptyque, une constellation qui souligne remarquablement le déroulement non linéaire des choses quand elles sont vécues de l’intérieur. »

Extrait du texte de Géraldine Bloch « Entre les mots », 2018

Biographie :

Amine Landoulsi, est né en 1976, en Tunisie. Sa carrière photo-journalistique se lance suite aux évènements du printemps arabe, dès avant le 14 janvier 2011, qu’il couvre dans les différentes régions de la Tunisie pour le compte de la presse internationale et nationale. Co-fondateur et coordinateur général du Club Photo de Tunis pour l’année 2010/2011, sa première expérience de reporter-photographe professionnel a commencé avec Associated Press (AP) en 2011 et c’est poursuivi à partir de juin 2012 avec l’agence de presse turque. Amine été sélectionné pour la biennale des photographes du monde arabe contemporain en Novembre 2015 qui s’est tenue à l’IMA, à Paris. Depuis juillet 2017, il retrouve son statut de photographe indépendant et en parallèle aux reportages de presse, Amine Landoulsi s’est lancé dans la réalisation de travaux personnels, en marge et en contre-point de l’actualité.

Détails :

Date : 22 Février 2018 à partir de 18h00
Prix : Entrée gratuite 12 ans et moins

Charger plus d'articles
Charger plus par Tuniculture
Charger plus dans Vernissage

Laisser un commentaire

Voir aussi

Peur(s) de Jalila Baccar et Fadhel Jaïbi

Coproduction du Théâtre National Tunisien et du Théâtre an der Ruhr, Mülheim an der Ruhr/ …