Accueil Médias Netflix lancera bientôt sa première série en langue arabe

Netflix lancera bientôt sa première série en langue arabe

5 min lues
0
0
544

Après « Casa de papel », a-t-on trouvé la prochaine obsession des Marocains sur Netflix? La plateforme de streaming américaine a annoncé avoir commandé sa première série en langue arabe, rapporte le site Deadline.

Selon le magazine américain, la série sera dirigée par le réalisateur libanais Mir-Jean Bou Chaaya – lauréat 2015 de l’étoile d’or du Festival du film de Marrakech pour son film « Very big shot » – et produite par les frères Elan et Rajeev Assani, connus pour avoir travaillé sur les effets spéciaux de séries comme « Scandal », « How to get away with murder » ou encore « Suits ». Le Jordanien Bassel Ghandour sera quant à lui en charge du scénario.

La série suivra les aventure de jeunes adolescents arabes dont la vie est chamboulée par l’apparition « d’une figure spirituelle dans l’ancienne cité de Petra », en Jordanie. Ces derniers devront alors tenter de sauver le monde de l’emprise du Jinn. Un scénario qui rappellera aux amateurs des séries Netflix celui de « Stranger things ».

Représenter la jeunesse arabe

Interrogé par Deadline, le réalisateur Mir-Jean Bou Chaaya s’est réjoui de cette opportunité de représenter des jeunes arabes d’une manière « unique et authentique ».

« Il est très commun au Moyen-Orient de rencontrer quelqu’un qui a une histoire en rapport au jinn, donc c’est agréable de s’approprier cela et en faire une aventure d’adolescents amusante et mystérieuse que tout le monde peut apprécier » déclare-t-il au site américain.

Le jeune réalisateur s’est également réjoui de l’intérêt porté par Netflix au Moyen-Orient et l’opportunité de mettre en avant sa « riche culture de conteur d’histoire »: « nous allons enfin pouvoir apprécier une série arabe ayant la qualité des programmes Netflix », a-t-il indiqué.

Netflix à la conquête du monde arabe

Selon le journal emirati The National, le géant américain du streaming cherche à développer sa présence dans cette région, qui compte pour l’instant peu d’abonnés. Netflix a ainsi récemment négocié un partenariat avec le bouquet de télévision par satellite OSN permettant aux abonnés d’avoir également accès à la plateforme de streaming.

Netflix multiplie depuis quelques années les créations issues de pays non-anglophones. Le site a notamment lancé des programmes en français (« Marseille »), allemand (« Dark »), ou encore portugais (« 3% »). La plateforme multiplie également les partenariats avec des chaînes européennes, sud américaines ou encore asiatiques.Ainsi, en janvier dernier la série espagnole « Casa de papel » est devenue la série la plus regardée sur la plateforme. Pour savoir si « Jinn » connaîtra le même sort, il faudra cependant patienter jusqu’en 2019.

( source )

Charger plus d'articles
Charger plus par Salma Ben Taher
Charger plus dans Médias

Laisser un commentaire

Voir aussi

Cinéma: La censure refait surface en Tunisie

Le film de Luca Guadagnino ne trouvera pas sa place en Tunisie. L’histoire du désir entre …