Accueil Actu Le Théâtre National Tunisien accueille le spectacle syrien « Drama » de Oussema Ghanam

Le Théâtre National Tunisien accueille le spectacle syrien « Drama » de Oussema Ghanam

6 min lues
0
0
74

A l’occasion de « La Semaine de la Journée Mondiale du Théâtre », le Théâtre National Tunisien accueille le spectacle syrien « Drama » de Oussema Ghanam, produit par Le laboratoire du Théâtre de Damas/ Syrie

Drama
Oussama Ghanam
Théâtre/Syrie

Dimanche 01 Avril 2018 à 17h00
Au 4ème Art- Avenue de Paris

« Drama » est une adaptation libre de la pièce « True west » de l’auteur américain Sam Shepard. Après un premier travail sur « The Homcoming » de Harold Pinter, suivi par « Verres », une réécriture de « La ménagerie de verre » de Tennessee Williams, Oussama Ghanam présente le troisième volet d’une trilogie sur la famille damascène lors des dix dernières années. Ces pièces sont une réécriture « locale » des trois classiques sur la famille du théâtre du vingtième siècle.
Une famille sans mère dans le premier volet en 2013, puis sans père dans le second en 2015. Cette fois les deux parents disparaissent, une disparition métaphorique et réelle à la fois. Ce n’est qu’à la dernière scène que la mère réapparait pour assister sans émotions au combat des deux frères pour repartir rencontrer « Picasso » qu’elle croit seul à son existence.Cette histoire de Caïn et d’Abel assume dans cette adaptation contemporaine une nouvelle dimension, celle du mélodrame télévisé syrien, équivalent de la machine hollywoodienne d’« Entertainment ». Le grand paradoxe : elle s’est maintenue en vie en dépit de la destruction régnante et continue à produire et à se reproduire. Les deux frères se disputent avec acharnement l’obtention d’un contrat pour écrire un feuilleton télévisé. Un conformiste et un dissident marginal se disputent, se rejettent la responsabilité, s’échangent les rôles toute une nuit. L’obtention de ce contrat devient un billet de sortie de cette temporalité suspendue, inerte et usée. Le discours du feuilleton syrien est encore plus problématique que celui du « Western » de Sheppard, chez qui on ne fait que détourner, dévier et contrefaire pour vendre et fuir. Le discours du feuilleton est plus problématique du fait est que ce continuum spatio-temporel, virtuel et utopique, est devenu l’arène d’un combat entre espoirs et déceptions, entre visions et représentations, dans laquelle s’entre-écrase l’individuel et l’historique, le privé et le public.La pièce de Sheppard clôt la trilogie sur la famille sur une mélodie extrêmement sombre et amère. Drama, qui se passe dans le Damas d’aujourd’hui, conclut autrement l’histoire de la disparition de la famille et de son cadre : la ville s’obstine à vivre en dépit de ce combat qui ne veut pas s’arrêter. C’est l’histoire d’une histoire qui déchire une autre histoire. Des entrailles de celle-ci renaît une nouvelle histoire qui raconte le rêve d’une modernité infirme, affrontant ses démons lors de sa nuit interminable.

Mise en scène: Oussama Ghanam
Assistante de la mise en scène: Dima Abaza
Direction technique: Rim Mohamed
Dramaturge: Ibrahim Joumaa
Conseiller artistique: Nabil Asswad
Avec: Ihab Chaaban, Jean Dahdouh, May Salim

Prix : 15dt

 

Pour plus d’informations visiter la page facebook de l’événement.

Charger plus d'articles
Charger plus par Tuniculture
Charger plus dans Actu

Laisser un commentaire

Voir aussi

Spectacle « Danses Printanières »

Après le succès de l’Ouverture de l’Octobre Musical, le 12 octobre 2017, avec …