Accueil à la une Festival de la Medina: MY Spectacle CAFICHANTA 3

Festival de la Medina: MY Spectacle CAFICHANTA 3

5 min lues
0
0
44

Après le succès de MY Spectacle Cafichanta2, au Festival de la Medina, l’année dernière, à la Place Bab Souika ; Mongia Yahia nous organisera et présentera à nouveau, d’autres groupes d’artistes musiciens, chanteurs, danseurs, illusionniste et humoriste. Ils sont professionnels du niveau national, international et aussi des talents en herbe. Une soirée CafiChanta, en plein air fera profiter tous les habitués à ce rituel Ramadanesque. Ce spectacle permet de combiner les cultures existantes en Tunisie dans le somptueux programme, que nous réserve Mongia, cette fois-ci, du rythme musical oriental modernisé au rythme dans la danse et chanson Africaine traditionnelle. Ils se sont déjà produit à « MY Spectacle » lors de soirées exceptionnelles depuis ces débuts en 2015, succédant ainsi à de différents atmosphères. Le concept de « MY Spectacle » toujours d’actualité sur la scène : jeux de lumière, artistes variés et originaux! Le but étant de faire connaitre de plus près ces artistes fructueux de leur passion, afin d’apporter le soutien et faire rêver les spectateurs.

Zied Gharsa

L’illustre Zied Gharsa, fils du musicien Tahar Gharsa ; s’initie à la musique traditionnelle tunisienne au sein de sa famille très jeune, lui transmet les bases du malouf tunisien et andalou. Il l’enrichie par de nouvelles compositions, arrangements et orchestration. Devient un interprète de haute gamme, qui a su conserver ce patrimoine musical classique, de sa voix inégalée de ténor et accompagné de son inséparable Luth (oud)
Il avait l’âge de 11 ans, lorsqu’il passait à la télévision suscitant la curiosité et l’enchantement de tout un public qui le découvrait pour la première fois, ravi et exalté.
Il devient compositeur et chanteur tunisien au talent incontestable, grand maestro de la Rachidia, reconnu du niveau international ; nous présentera à ce concert ses nouvelles et indémodables chansons.

EL HADHRA DE FADHEL JAZIRI

La visée du travail de Fadhel Jaziri dans la Hadhra n’est pas la fixation d’un folklore teinté de mysticisme et de nostalgie, vécu comme une fuite hors contemporain. Elle est la mise en scène de la mémoire dans le théâtre du présent, elle est le présent, l’inactuel dans toute sa force d’avant-garde, la lutte de la musique contre la dispersion du temps dans une unicité créatrice. Ce travail méticuleux sur les chants soufis tels qu’ils ont été répercutés et transmis par la tradition confrérique dans les diverses Zawiyas de Tunis, exige non pas de les restaurer dans leurs formes désuètes, mais de les recomposer et de les retranscrire dans le langage de notre époque, afin d’en faire une œuvre vivante du présent. Hadhra est le domaine enchanté de nos démons dionysiaques et bienveillants, la célébration de nos extases, la configuration de nos passions. Elle fait de nous des initiés, des inspirés de notre temps, des habités de notre époque.

Charger plus d'articles
Charger plus par Tuniculture
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Voir aussi

Exposition d’arts par l’association Arc en Ciel le 1er Juin à Dar El Marsa

Exposition d’arts par l’association Arc en Ciel le 1er Juin à Dar El Marsa …