Accueil Actu Le nouveau titre de Bendirman « Rabbi Maaya » Avec Phenix, Chaima Mahmoud et Rush

Le nouveau titre de Bendirman « Rabbi Maaya » Avec Phenix, Chaima Mahmoud et Rush

5 min lues
0
0
40

A chaque fois qu’il disparaît, on s’attend au pire et il revient avec le meilleur. Bendirman s’est accordé une pose bien laborieuse pour mieux revenir et voici le troisième titre de son prochain album « Chaabi », « Rabbi Maaya » qui le réunit avec Phenix, Chaima Mahmoud et Rush.

Troisième titre et troisième clip d’une longue série qui a commencé avec « Allah ysamhek » avec Fahmi Riahi et « cha3bi » avec Asma Othmani et se poursuivra avec 7 autres featuring dont un qui sera marqué par la participation de Aberazek kliou et sa chanson « Dhag el khater ».

 

Avec « Rabbi Maaya », Bendirman explore de nouvelles pistes avec un nouveau son plus proche du trip hop de l’electro tout en gardant ce lien très étroit avec les mélodies si particulières de la musique chaabi tunisienne.
Le nom de cha3bi n’est pas anodin car le but de ce projet est de réconcilier notre jeunesse avec un nouveau cha3bi, une musique tunisienne 2.0 qui peut s’exporter à l’étranger d’où le choix de l’anglais avec Chaima Mahmoud.
Cette chanson parle d’une jeunesse tunisienne perdue, qui se cherche, une jeunesse castrée, usée par les traditions et les pathologies de ses ainés et qui vit un douloureux tiraillement entre le sens du péché et le poids du religieux.
Cette chanson est loin d’être moralisatrice, bien au contraire ; les paroles disent clairement : Dieu est avec nous tous et ce n’est pas aux êtres humains de porter des jugements…

Et comme, Bendirman nous a toujours habitués à des clips bien soignés, ce dernier, n’est pas une simple illustration des paroles, mais un scénario bien ficelé avec un jeu d’acteurs très prenant. L’image, en noir et blanc, donne une certaine esthétique à l’ensemble et un univers si spécial d’une belle facture.
Bendirman aime s’entourer de ses ami(e)s dans ces projets, il collabore d’une manière si généreuse avec d’autres voix. Il connaît bien l’apport de chacun d’entre eux. Les incrustes de Chaima Mahmoud apportent fraicheur et douceur, et les interventions de Phenix donnent du punch, force et vitalité.

Quand Bendirman propose un titre nouveau, c’est une histoire qu’il raconte, sa voix s’apparente à celle d’un narrateur qui, avec la mélodie proposée nous transperce d’une douce et tendre cruauté.
Ce troisième album, qui vient après un premier produit clandestinement en 2011, et Zoufri en 2014, sera bouclé en Juillet 2018, et sera suivit par un album solo qui sort en septembre avec un tout nouveau spectacle.
La production de ce spectacle se fera en parallèle avec un channel youtube qui va diffuser des live sessions de duos entre jeunes artistes traditionnels, qui se produiront par la suite dans le nouveau théâtre « kafichanta » qui ouvrira ses portes fin juin à Gammarth.

 

 

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Tuniculture
Charger plus dans Actu

Laisser un commentaire

Voir aussi

Exposition d’arts par l’association Arc en Ciel le 1er Juin à Dar El Marsa

Exposition d’arts par l’association Arc en Ciel le 1er Juin à Dar El Marsa …