Accueil à la une Viv’ArT’unis: Premier Festival de la création contemporaine tunisienne à Paris

Viv’ArT’unis: Premier Festival de la création contemporaine tunisienne à Paris

13 min lues
0
2
1,781

Viv’ArT’unis
Du 10 au 16 septembre 2018
Premier Festival de la création contemporaine tunisienne à Paris
Longtemps confiné par une politique répressive et propagandiste, le peuple tunisien instruit et cultivé a depuis le 17 décembre 2010 mené sa révolution et fait exploser sa créativité aux yeux du monde.
Cet élan artistique sans précédent se heurte malgré tout au manque d’opportunité de diffusion et reste méconnu de la scène internationale. Née de la volonté commune de ses membres de promouvoir les échanges artistiques internationaux, l’association Viv’arT’ium s’est engagée à faire découvrir la création contemporaine tunisienne avec la première
édition d’un festival qui s’y consacre.
C’est dans cet esprit que, imaginé, conçu et dirigé par Jaleleddine Abidi, cofondateur du premier festival de la révolution tunisienne à Regueb, berceau même de la révolution, Viv’ArT’unis propose au public parisien une sélection représentative de la scène artistique tunisienne actuelle.
Au programme, 35 artistes, danseurs, musiciens, plasticiens, comédiens, cinéastes présentent leurs dernières œuvres au cœur du Grand Belleville pour y découvrir la Tunisie de manière inédite, loin des clichés, la Tunisie comme vous ne l’avez jamais vue.
Évènement associatif à but non lucratif, Viv’ArT’unis est le fruit de la mobilisation et des engagements de personnes fondamentalement concernées par l’importance de la diffusion de la culture et du rapprochement par l’échange.
Nous tenons ici à remercier tous nos partenaires et amis pour leur générosité et leurs différentes contributions, sans lesquelles ce festival n’aurait jamais pu être produit.

 

IESA Arts et Culture et Point Ephémere
Du 11 au 13 septembre 2018
Exposition : Chimères Révélées
Des œuvres qui interrogent, parfait mélange de plasticité et d’émotion pour inviter à la
contemplation de ces chimères révélées.

Mardi 11 septembre 2018
18H00 – Vernissage / Galerie IESA Arts et Culture
Performance de Mariem Ferchichi (danse).
Œuvres de : Boujemea Belaifa, Besma H’lel, Lilia El Golli, Meriam Ferchichi, Houda Ghorbel,
Wadii Mhiri.
Parcours itinérant à la rencontre de « Willis from Tunis », personnage aux chroniques
grinçantes créé par Nadia Khiari, et autres performances artistiques, le long du boulevard de
Belleville jusqu’au Point Éphémère.
20H00 – Vernissage / Point Éphémère
Performance de Rochdi Belgasmi (danse)
Œuvres de : Hela Lamine, Imed Jemaiel, Sonia Saïd, Wissem Ben Hassine

Mercredi 12 septembre 2018
14H00 – Workshop de danse / IESA Arts et Culture
Stage d’initiation à la danse populaire tunisienne avec Rochdi Belgasmi.
Inscription : atelier.vivartunis1@gmail.com
19H00 – Fenêtre sur toile – Cinéma / IESA Arts et Culture
Projection d’une sélection de courts-métrages qui vont de l’animation au documentaire, en
passant par la fiction. Programmation : Kaouther Hamri
Ranim, de Rim Nakhli ; Bonbon, de Abdelhamid Bouchnak ; Cut Redayef, de Alaedine
Boutaleb ; Apnée, de Insaf Arafa ; Nature sacrée, de Michella Bredahl
Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles.
Réservation : vivartunis@gmail.com
Jeudi 13 septembre 2018
14H00 – Workshop de danse / IESA Arts et Culture
Stage d’initiation à la danse populaire tunisienne avec Rochdi Belgasmi.
Inscription : atelier.vivartunis1@gmail.com
18H00 – Débat : Artistes tunisiens aujourd’hui / IESA Arts et Culture
Rencontre avec les artistes programmés en présence de Fadhel Jaïbi, directeur du Théâtre
National Tunisien, pour évoquer l’actualité des artistes en Tunisie. Modératrice : Rabiaa Tlili

21H00 – Concert : JazzOil / Point Éphémère
JazzOil est une communion entre la chaleur de la musique traditionnelle arabe et la vibrance rebelle du jazz. Un groupe à l’identité et à la couleur musicale inédites.
Musiciens : Slim Abida, basse – Nidhal Jaoua, quanun – Edison Knight, clavier – Maamoun Dehane, batterie – Amir Mahla, saxophone

Théâtre de Ménilmontant
Spectacles surtitrés en français

Vendredi 14 septembre 2018
18H30 – LA FUITE, de Hassen Mili
Adaptation et mise en scène Ghazi Zaghbani (théâtre)
Un jeune ressortissant, extrémiste religieux s’échappe de la police dans les ruelles de la cité antique et se trouve dans l’obligation de se cacher dans la chambre d’une prostituée dans une maison close de la ville. Il la supplie de l’aider malgré les contradictions entre ses pensées extrémistes et les idées libres de cette femme. La situation devient encore plus
complexe avec l’entrée d’un client, qui l’oblige à se cacher sous le lit. Il ne peut alors rien faire qu’attendre…
Avec : Nadia Boussetta, Ghazi Zaghbani, Med Hucine Grayaa

21H00 – L’IVRESSE DES PROFONDEURS, chorégraphie de Imen Smaoui
Théâtre National Tunisien (danse)
L’acteur évolue, partir du point zéro. État d’absence de sens. Il fait son chemin, à travers des strates De la surface à la profondeur. Il évolue dans un état fragile, un entre-deux. Des connexions s’établissent, l’énergie circule entre les acteurs. Pour s’ouvrir, se surprendre.
Dans un espace-limite. Dévoiler la réalité complexe. Plonger dans le silence. Le fil invisible.
État de grâce…
Avec : Rahma Felah, Aymen Selliti, Talel Ayoub, Besma Baazaoui, Hib Trabelsi, Emna Kouki,Sami Boudabra.

 

Samedi 15 septembre 2018
16H00 – LA FUITE, de Hassen Mili
Adaptation et mise en scène Ghazi Zaghbani (théâtre)
20H00 – DÈS QUE JE T’AI VU, de et mise en scène Salah Felah
Théâtre National Tunisien (théâtre)
La pièce traite, sous forme d’enquête, des relations sentimentales et sexuelles à travers
l’histoire d’un couple en crise. Elle tente de répondre à la question « L’amour est-il une
illusion ? » en partant des célèbres vers du grand poète de langue arabe Al Maari : « Quant à
la certitude, elle n’existe pas / L’apogée de mes efforts se trouve / Dans l’intuition et les
pressentiments »
Avec : Basma El Echi, Bechir Ghariani, Rahma Fellah, Aymen Selliti, Rami Zaatour, Talel
Ayoub, Nidhal Shili, Besma Baazaoui et Hiba Trabelsi.

Dimanche 16 septembre 2018
16H00 – OULED JELLABA, de et avec Rochdi Belgasmi (danse)
« Rochdi Belgasmi est une figure emblématique de la danse contemporaine tunisienne,
sillonnant les scènes du monde avec ses créations artistiques engagées. Dans Ouled Jellaba,
Rochdi Belgasmi nous plonge dans les années 20 avec un personnage populaire des quartiers
de Bab El Jazira et Halfaouine. En fouillant dans la vie sociale et culturelle de cette époque,
Rochdi Belgasmi établit certes un devoir de mémoire, mais se place aussi avec son
personnage au cœur des grandes questions qui se posent aujourd’hui en Tunisie, à savoir la
question du genre, la limite de la liberté du corps, le rapport flouté entre la masculinité et la
féminité. »
Kapitalis, Fawz Ben Ali
18H30 : Clôture du festival en présence des artistes

 

Partenaires
– Ministère des affaires culturelles tunisiennes
– Théâtre National Tunisien
– Théâtre de Ménilmontant – Point Éphémère – IESA Arts et Culture
– Fondation Rambourg Tunisie
– La Cantine Orientale Paris
– Radio Soleil
– Tunivisions

Remerciements
Boris Grebille, Anissa Abdellatif, Fadhila Mas, Sandrine Garbuglia, Mahdi Maatallah,
Mhadheb Garfi, Nabil Zgarni, Jamel Baccari, Bassem Abidi, Ahmed Jebali, Wafa Baccouch,
Sondos Said, Adil Haouata, Amine Abdelli -Vanina Salieri et tous les bénévoles, Association
des Tunisiens de France

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Tuniculture
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Voir aussi

La première de « Frigya » de Imed Alibi au festival Visa For Music au Maroc

Le percussionniste tunisien Imed Alibi se prépare pour sa première de son spectacle « Frig…