PRÉSENTATION DU FESTIVAL

Le Festival du Court au Kef est une manifestation culturelle créée par un groupe de jeunes auquel s’est associée l’Association pour le Cinéma et les Arts du Kef (ACT du Kef). Ces jeunes ont en commun une volonté d’instaurer de vrais changements dans le paysage social, culturel et cinématographique actuel. Cette initiative émane d’une détermination à prouver la possibilité de réunir amateurs, créateurs, professionnels, passionnés et producteurs. Le festival se veut lieu d’initiation pour certains, de renforcement de capacités pour d’autres et point de repérage pour d’autres encore. Les organisateurs tiennent à replacer le court dans son cadre naturel et à revoir son essor. Plusieurs événements uniques et inédits en Tunisie auront lieu dans des zones d’ombre culturelles » et mettront en œuvre des spectacles non élitistes accessibles à tous. Ayant pour mission de faire émerger des talents de l’Afrique du Nord, le FCKEF rend à la fois hommage au court et au Kef. Ce point de rencontre entre créateurs et professionnels du domaine cinématographique s’est choisi pour logis la ville du Kef.

POURQUOI LE KEF ?

Le FCKEF s’est réfugié au Kef, un foyer situé à 175 km à l’ouest de Tunis et à 40 km à l’est des frontières algériennes est, depuis la plus haute Antiquité, la principale ville du Haut-Tell, du Nord-Ouest tunisien et d’une bonne partie de l’Est algérien.

Bâtie à 735 mètres d’altitude, la ville du Kef est  connue par le raffinement de sa culture, de ses arts, de sa gastronomie, de son artisanat ainsi que par ses multiples sites archéologiques,témoins d’une Histoire particulièrement riche.

LE FCKEF A POUR OBJECTIFS DE :

Exposer et débattre autour des courts métrages tunisiens et maghrébins.

Développer la culture cinématographique et l’esprit critique.

Stimuler la création audiovisuelle, numérique et révéler les talents.

Favoriser les rencontres et les échanges entre passionnés de cinéma, afin que ces personnes puissent collaborer, échanger et se lancer des défis de création.

Diffuser et promouvoir des œuvres originales réalisées par les participants dans le cadre des ateliers proposés par le Festival.

Favoriser l’accès des zones défavorisées à la culture cinématographique.

Animer la Ville du Kef par le biais de différentes formes de spectacles (musique, danse, théâtre, arts de la rue, expositions…)

Soutenir l’activité économique de la région ou, plus techniquement, l’économie créative.

POURQUOI LE COURT ?

Des centaines de court-métrages voient le jour chaque année, que ce soit en Tunisie ou dans toute la région de l’Afrique du Nord. Cependant, très peu de salles de cinémas dans la région pratiquent la diffusion d’avant-séance et les festivals de cinéma dédiés au court-métrage se font très rares. Ce qui est dommage, considérant le flux de production.

LA DEUXIÈME ÉDITION

Le FCKEF est une manifestation à vocation essentiellement artistique, culturelle ets humaniste qui, durant huit jours, fera de différents lieux du Kef des espaces de projection et de débat du film non commercial, et une réhabilitation du cinéma d’auteur. Son but est d’encourager la diversité culturelle et de propager l’art cinématographique tunisien, maghrébin et africain.Le public n’est pas seulement convié à cette occasion à découvrir vingt films, la plupart inédits en Tunisie dont des tunisiens, des algériens, des marocains et des égyptiens. Il est aussi invité à assister à une dizaine de concerts musicaux et à participer à différents ateliers.

Lors de cette édition, des projections dans centres de détention, un ciné-concert, deux spectacles théâtraux, beaucoup d’ateliers , une table ronde et une conférence seront au rendez-vous kefois du 7 au 14 octobre 2017.

PROJECTIONS ET DÉBATS

Soixante réalisateurs de différentes nationalités ont candidaté pour participer à la deuxième édition du FCKEF, une vingtaine a été retenue.

Fais moi ouïr, Mohamed Achref JAGHMOUN (6,33 mn, Tunisie, 2017) Le reste est l’œuvre de l’Homme, Doria ACHOUR (14 mn, Tunisie, 2016)

Alter ego, Faiçal BEN AGHROU, (13,07 mn, Maroc, 2016)

Al-Layeli Al-Soud, Hatem BOUSSAÏD (4,40 mn, Tunisie, 2017)

Human, Issam TACHIT (6,40 mn, Algérie, 2017)

Talik, Kais ZAIED (9,33mn, Tunisie, 2016)

130 km to heaven, Khaled KHELLA (12,58 mn, Égypte, 2016)

La laine sur le dos, Lotfi ACHOUR (15,44 mn, Tunisie, 2016)

Khalâa, Maher HASNAOUI (13,18 mn, Tunisie, 2016)

Entre les chambres, Merouane BOUDIAB (9,03 mn, Algérie, 2017)

Men Youmha, May SALEM (7,54 mn, Égypte, 2017)

Khatwa, Mohamed SAMIR (1,26 mn, Égypte, 2017)

Last days of earth, Omar CHOKRI (10,51 mn, Égypte, 2017)

Rouge sur blanc, Raya BOUSLAH (15,58 mn, Tunisie, 2016)

No save, Ridha ZIDANE (6,48 mn, Algérie, 2016)

Nagra, Saïf CHIDA (15,57 mn, Tunisie, 2016)

1999 le film, Haïthem SAKOUHI (14mn, Tunisie, 2017)

Li, Samir Tarak RADHOUEN (4mn, Égypte, 2016)

Replis, Sana BEN ZAGHDANE (10,46 mn, Tunisie, 2016)

Jamila, Youssef NOËMEN (4,34, Égypte, 2016)

LIEUX :

Les organisateurs comptent exploiter différents lieux à la médina du Kef et aux régions, dans les maisons de culture et en plein air, à l’intérieur des prisons et dans des sites historiques. Les projections auront lieu dans le Centre d’Arts Dramatiques au quartier général du Festival, au Théâtre de Poche, à la Basilique du Kef à l’Église Saint Pierre, à la Maison de la Culture du Kef, à l’Espace Culturel Cirta : Projections et Conférences, dans toutes les Maisons de Culture du Gouvernorat du Kef (El Ksour, Tejerouine, Dehmani, Sers…), en plein air dans différents villages de la région et dans les centres de détention et les prisons.

La musique sera aussi présente, mais on ne vous en dit pas plus! Pour plus de détails n’hésitez pas à consulter la page Facebook du festival

On compte sur votre présence.

Charger plus d'articles
Charger plus par Tuniculture
Charger plus dans Ciné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

HOURIYA à Montreal

Dans le cadre de la 18ème édition du Festival Du Monde Arabe De Montréal au Canada  organi…